Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog des cadres du BTP : le 400ème rugissant

Publié le par Le blog des cadres du BTP

le coq chante

Et de 400... le Blog des Cadres du BTP franchit ce jour la barre, quasi-mythique, des 400 articles publiés. C'est beaucoup. Avant notre Best Of 2013 des papiers les plus partagés que l'on publiera entre les fêtes, nous profitons aujourd'hui de l'occasion pour jeter un oeil lucide sur tout ce qui a été produit depuis les débuts en octobre 2011. Les lecteurs ont probablement trouvé matière à intérêt, à un moment ou à un autre, mais ils ont aussi été confronté à quelques productions plus ubuesques. Voici donc une petite compilation de nos moments préférés...

1/ Le papier le plus court

Chine-construction-Vinci

L'un des tout premiers : Une ligne de texte, un lien. Le pire, c'est qu'on était tous très contents ! 

2/ Le papier qui nous a ramené un tas de mots d'amour

Parler de la disctinction fonction publique/privé, c'est apparemment pire que d'égorger des chatons. Parmi les nombreux messages reçu, voici le meilleur. Extraits : " Cet article est d'une vacuité affligeante.(…)  pour évoquer ces questions, il faut du temps et un peu d'envie de se pencher sérieusement sur des vraies questions... En l’occurrence, de toute évidence, cette envie est complètement absente de ce blog".

 Nous n'avons plus jamais parlé de fonction publique et évité ainsi bien des crises de fonctionnerfs ! 

3/ Le papier tellement bon que même les journalistes spécialisés t'appellent pour que tu leur files un coup de main.

Mais bon, nous n'avons pas donné suite. On n'avait pas le temps de discuter châteaux de sable. A côté de ce blog, on a un vrai travail !

4/ Le papier chinois

Parce qu'on a quand même beaucoup écrit sur le sujet. 

5/ Le papier anglais

Même commentaire que précédemment, avec en plus le plaisir de railler régulièrement nos voisns d'outre-Manche. 

6/ Le papier le plus commenté 

ville-demain-Eiffage

Le sujet n'est même pas polémique comme la fonction publique-privé. Ici, il s'agit de la ville demain selon Eiffage.

7/ Le papier le plus auto-promo

Juste histoire de rappeler que, oui, même si nous sommes drôles et subtils, nous sommes avant tout un cabinet de recrutement dans l'ingénierie !

 

Voilà pour cette sélection rapide. On pourrait sans doute en trouver d'autres, mais c'est long de creuser des archives vieilles de deux ans, surtout quand on s'arrête pour tout lire...

En tout cas, merci à toutes et à tous de nous suivre.

Et rendez-vous pour le 500ème. On adore les célébrations...

Voir les commentaires

Le palmarès 2014 des écoles d'ingénieurs

Publié le par Le blog des cadres du BTP

 

 

écoles-ingénieurs-classement

Comme chaque année, le magazine l'Etudiant a sorti il y a quelques jours son palmarès des écoles d'ingénieur. Mais pour la cuvée 2013, le magazine a franchement innové. Terminés les résultats généraux, c'est désormais le candidat lui-même qui fait son classement en fonction de ses intérêts.

Donnons un exemple simple à ceux qui scrutent l'école de leurs rêves :

 

Vous cherchez une école qui offre des débouchés dans le BTP et la construction, ainsi que des bons salaires et qui vous ouvrira les portes de l'international ? (basique on a dit).

 

L'Ecole des Ponts devant

Alors il vous faudra rentrer prioritairement à l'Ecole des Ponts de Marne la Vallée (et commencer par réussir le concours). Celle-ci devance un quintet composé de Arts et Métiers Paris Tech, ECAM Lyon, l'école centrale Lyon et  les mines d'Ales, la petite école qui monte, qui monte….

 

Bon, évidemment, vous pouvez intégrer de nombreux autres indicateurs, tels que le coût des études, l'origine des intégrés ou... le niveau d'anglais exigé. 

 

Etes-vous fait pour les études d'ingénieur ?

A ce propos, si vous parlez anglais comme une vache espagnole, vous allez devoir mettre les double bouchées et vérifier que Brian est toujours dans la kitchen : sous l'impulsion de la Commission des Titres d'Ingénieur, le niveau d'anglais exigé en école d'ingénieur a été revu à la hausse. Il faut en effet un niveau B2 (un score de 785 au TOEIC par exemple) pour obtenir son diplôme d'ingénieur (un niveau qui reste cependant relativement faible par rapport à celui des écoles de commerce).

 

Mais avant de commencer à jouer avec l'outil développé par l'Etudiant, permettez que l'on vous pose une question, elle aussi basique :

 

êtes-vous sûr d'être fait pour les études d'ingénieur ?

 

On ne voudrait pas doucher les enthousiasmes naissants ou les vocations de longue date, et ainsi attrister notre Ministre du redressement productif, qui voit dans l'ingénieur français le sauveur de la Nation.

 

Non.

 

En revanche, voici un questionnaire mis en ligne sur le site de l'Etudiant (il faut ouvrir un compte sur le site) qui vous permettra peut-être d'y voir plus clair. 

 

Un indice : pour la question sur votre niveau dans les matières scientifiques, "à la traîne" n'est PAS la bonne réponse...

 

Voir les commentaires

Compilation 2013 des ratés du BTP

Publié le par Le blog des cadres du BTP

La fin de l'année approche, et avec elle s'annoncent les best of en tout genre. Le secteur de la construction n'échappe pas à la règle. Nous avons trouvé une compilation 2013 des ratés des métiers du BTP. Si vous avez 5 minutes devant vous...

Voir les commentaires

Le chiffre du dimanche : 58

Publié le par Le blog des cadres du BTP

Aéroville-centre-commercial

Ingénieur, tu te demandes comment faire ton beurre ces prochains mois ? Et bien ne cherche plus : postule pour intégrer des projets de centres commerciaux et de préférence en Ile de France. La région va bientôt emmagasiner 58 nouveaux temples de la consommation. Impressionnant.

Les centres commerciaux d'ile de France sont en pleine effervescence, et malgré la saison, le Père Noël n'y est pour rien. Non, ce qui les agite, ce sont les nouvelles venues des quatre coins de la région et qui confirme que la saison des (gros) champignons n'est pas prête de s'arrêter. Six nouveaux sites viennent d'ouvrir leurs portes ces dernières semaines, 58 projets vont bientôt sortir de leurs cartons dorés, rejoignant ainsi les 170 centres commerciaux qui peuplent déjà les rayons d'Ille de France.

D'aucun pourrait penser que cela fait beaucoup, surtout que certains projets, selon les Echos.fr, seront bien éloignés des zones de fortes densités.

La France championne d'Europe

champion-Europe.jpg

Mais après tout, si cela représente du travail pour les ingénieurs, peu importe que les caddies soient tous remplis.

D'ailleurs, n'allons pas stigmatiser une sur-(temple de la) consommation en Ile de France puisque c'est tout le pays qui se distingue en la matière.

La France peut en effet s'enorgueillir du titre de championne d'Europe des centres commerciaux, en m2, devant la Russie et le Royaume Uni. Néanmoins, attention à ne pas nous endormir sur nos lauriers. Si La France représentaient à elle-seule 35 % des opérations en Europe en 2007 (un record), dorénavant, elle doit faire face à de nouveaux concurrents.

Russes et Turcs visent la tête du classement. Très dynamiques, ces deux pays concentrent 40 % des ouvertures de centres commerciaux attendues d’ici à la fin 2014 dans l’ensemble de l’Europe.

800 000 m2 en 2014

Mais avant de songer à prendre la route de l'Est, là où ça Bosphore, rassurez-vous : la France n'a pas dit son dernier mot.

Elle est toujours au 4ème rang  des ouvertures de centres commerciaux en 2014.

"Près de 800 000 m² de centres commerciaux devraient en effet ouvrir – ou ont déjà ouvert- en France entre le début du second semestre 2013 et la fin 2014" (source lsa-conso.fr)

Et il y en a un peu partout en France.
Vous allez donc surement pouvoir trouver un centre commercial de proximité...

Atlantis-RH recherchent des candidats pour des projets de centres commerciaux. Contactez-nous !

Voir les commentaires

Travailleurs détachés : et si le plombier était français ?

Publié le par Le blog des cadres du BTP

travailleurs-détachés-Pologne.jpg

Les chiffres sont tombés il y a trois jours, alors que l’effervescence autour du sujet fait toujours plus de bulle qu’une aspirine dans un verre de Coca. Il y aurait en France autour de 300 000 travailleurs détachés (version officielle : 144 000)

Le BTP représente 37 % des détachements de travailleurs en 2013, contre 34 % en 2012.

C’est le secteur le plus impacté, devant le travail temporaire (19 %) et l'industrie (15 %).

Quant au nombre de nombre de salariés détachés tous secteurs confondus il a gonflé à vitesse grand G  passant d'un peu moins de 170 000 en 2012 à près de 210 000 en 2013.

(Source Les Echos)

Le cas le plus emblématique est celui de l’EPR de Flamanville, où une société irlandaise mais basée à Chypre a recruté des travailleurs polonais pour les détacher sur le chantier de l’EPR en France. Faut suivre.

Ceci posé, on pourrait évidemment hurler au loup roumain ou au plombier polonais, ou souligner que finalement, l’hôpital ne va pas se foutre des détachés, puisque la France ne fait pas mieux : les entreprises de notre pays détacheraient à peu près 300 000 travailleurs (version officielle : 169 000) en Europe.

La France est un des pays en Europe qui envoie le plus de travailleurs détachés à l’étranger (ce sont d’ailleurs plus des ingénieurs et des commerciaux que des ouvriers du bâtiment…).

Oui, mais nous ne le feront pas.

Ce qui nous a interpellé plus vite qu’un policier au coin de la rue, ce sont les nationalités des travailleurs détachés en France. Le trio de tête ne surprend guère : les Polonais sont numéro un avec 31.000 salariés détachés, devant les Portugais (20.100) et les Roumains (17.500). En revanche, lorsqu’on regarde derrière, qui trouve-t-on tapis dans l’ombre ?

On vous le donne dans le 17 000 : la France !

Les Français arrivent en effet, à la quatrième place, c’est tellement français, avec 17.000 salariés concernés.

Et ils le sont, principalement, via des entreprises d’intérim…

Tout cela est évidemment légal et on voit très bien le but de l’opération pour les transfrontaliers notamment.

Puisque  les travailleurs détachés de manière temporaire sont employés aux conditions du pays d’accueil (salaire minimum, congés, horaires…) mais avec les cotisations sociales (forcément élevées en France) qui restent prélevées par leur pays d’origine, tout le monde est gagnant.

Enfin, peut-être pas l’image du travail intérimaire…

Qu'en pensez-vous ?

 

Retrouvez nos offres d'emploi sur Atlantis-RH

Voir les commentaires

Un ingénieur français gagne 500 euros par mois de moins qu'un ingénieur allemand

Publié le par Le blog des cadres du BTP

Allemagne-ingénieurs-travail

 

Sortez les fusils, ou préparez vos valises ! A en croire un papier publié sur un blog du Figaro, un ingénieur français gagne 500 euros par mois de moins qu'un ingénieur allemand. Fichtre. Non content de nous rabaisser régulièrement avec ces succès commerciaux Kolossaux, l'Allemagne est donc également devenu un vrai paradis pour les ingénieurs. 

 

C'est Jean-Michel Bérard, le président du directoire d'Esker, qui a mené le petit jeu des comparaisons entre les bulletins de salaires français et allemands.

 

Pas de surprise, ce sont les charges patronales qui pénalisent le plus la rémunération de l'ingénieur français :

 

"La véritable première différence, considérable, concerne les charges patronales qui sont moitié moins élevées en Allemagne qu’en France. En conséquence, le salaire brut de Hans s’affiche 33 % au-dessus de son homologue français. Les charges salariales étant identiques (à 2 % près), leurs salaires nets encaissent donc un différentiel de 1000 euros au profit de Hans.

 

Hans a bien de la chance.

 

80000 ingénieurs recrutés chaque année en Allemagne

 

Alors bon, on pourrait crier à l'injustice, comme un soir de 82 à Guadalajara, ou alors se poser la bonne question : et si on prenait tous la poudre d'escampette, et de Berlinpinpin, pour partir travailler en Allemagne ?

 

Certes, cela ne ferait pas plaisir à Arnaud Montebourg qui milite de longue date pour que les ingénieurs fassent preuve d'un patriotisme exemplaire.

 

Mais avant d'enjamber le Rhin et de vous mettre aux wurst, sachez une chose : en Allemagne, il y a du boulot pour les ingénieurs !

 

Déjà 10 000 ingénieurs français en Allemagne

 

Chaque année, les entreprises allemandes en recrutent 80 000. Il y a déjà 150.000 ingénieurs étrangers actifs en Allemagne, dont 10 000 environ viennent de France (l'Allemagne est le troisième pays le plus prisé par les ingénieurs qui s'exportent, derrière les USA et la Suisse).

 

Vous ne serez donc pas seul.

 

Et puis tant qu'à y être, voici un site qui va vous donner des cartes vous indiquant où travaillent les ingénieurs en Allemagne. 

 

Bon, maintenant, vous avez également le droit de ne pas vouloir tenter l'exode parce que vous préférez oeuvrer au développement de notre Grande Nation pour faire plaisir à notre ministre.

 

Grand bien vous fasse !

 

Et venez nous voir chez Atlantis-RH. Nous aussi nous proposons des emplois avec des kolossales rémunérations !

Voir les commentaires