Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Acteurs de l’ingénierie : le groupe Artelia

Publié le par Le blog des cadres du BTP

20110405_180443_artelia.jpg

Savez-vous quel ingénieriste français se cache derrière l’extension de l’usine Airbus à Toulouse, la construction du métro d’Athènes ou encore le projet hydroélectrique de Bunji au Pakistan ? C’est Artelia. Né en 2010 de la fusion de Sogreah et de Coteba, Artelia est devenu un ingénieriste incontournable. Présentation.

2012 n’aura vu ni la fin des temps, ni celle des haricots. En tout cas pour Artelia. Le groupe isérois a de nouveau vécu une grande année. Cela devient une habitude. Avec un chiffre d’affaires 
de 347,7 M€ et des honoraires nets
 de 272 M€, en augmentation de près de 10 % par rapport à 2011, le groupe fait plus que résister aux aléas du moment.

Pour cela, l’ingénieriste a pu s’appuyer sur ses marchés « historiques » que sont le bâtiment, l'eau et l'aménagement urbain. Mais c’est surtout grâce à sa croissance externe que le groupe affiche d’aussi bons résultats. En 2012, le groupe a conclu six opérations qui lui ont apporté un chiffre d’affaire supplémentaire de 23 millions d’euros.

La volonté de pousser à l’international est d’ailleurs de plus en plus forte forte : le chiffre d’affaires d’Artelia hors France (plus de 102 M€) a augmenté de 15 % entre 2011 et 2012. Le groupe est implanté dans 35 pays. Et si l’activité européenne constitue 51 % du chiffre d’affaires international du groupe, Artelia a étendu sa toile sur tous les continents. Ainsi, l’objectif d’Artelia est-il de voir la part internationale de son activité (33 % des honoraires du groupe en 2012) atteindre les 40 %.

L’acquisition début 2013  des filiales Ingénierie d’Icade, Arcoba , Gestec et Setrhi-Sétae, a confirmé la stratégie dynamique d’Artelia. L’activité d’ingénierie immobilière d’Icade représente un chiffre d’affaires d’environ 30 M€.

Evidemment, le succès du groupe ne repose pas uniquement sur sa diversification. Si Artelia s’est fait un nom, c’est avant tout grâce à son expertise et son savoir-faire : vendre de la prestation de conseil technique à ses clients et assurer le management de projets d’envergure, concevoir des solutions innovantes et apporter des compétences sur des niches technologiques très pointues.

Niches pointues ? Voici deux exemples : Artelia dispose d’un pôle de compétences en Systèmes de Transport Intelligents (STI) qui lui permet de proposer des solutions innovantes. De même, l’ingénieriste a développé
 un Centre d’Excellence et d’Innovation dans le domaine pétrolier pour anticiper et accompagner les mutations liées à la distribution de pétrole.

Mais revenons au groupe.

Artelia est organisé en quatre entités principales appelées "secteurs" : trois secteurs d’activité intervenant en France et à l'Export et un quatrième secteur portant le réseau des filiales internationales. Les quatre secteurs comportent une filiale principale, subdivisée en branches, et des filiales satellites dédiées à des activités spécifiques ou à des zones géographiques à l'international.

- Artelia bâtiment & industrie réalise des missions d’ingénierie  pour tout type de bâtiments.

- Artelia eau & environnement intervient en ingénierie et conseil en France et à l’export dans les domaines des barrages et aménagements hydrauliques, du ma- ritime et portuaire, des ressources en eau, de l’envi- ronnement et des énergies renouvelables.

- Artelia international anime et développe l’ensemble des implantations permanentes (filiales, succursales et bu- reaux) du groupe réparties dans une trentaine de pays à travers le monde.

- Artelia Ville & transport réalise des missions en France et à l’export, dans les domaines de l’aménagement et de l’environnement urbains, des transports urbains et interurbains et des infrastructures associées.

Au total, le groupe compte 3 200 collaborateurs, dont 2 400 en France et 800 dans ses filiales internationales.

On ne peut néanmoins évoquer le groupe Artelia sans s'arrêter sur ce qui fait sa grande spécificité : la totalité du capital de l’entreprise appartient à ses cadres et ses salariés. Par conséquent, le groupe jouit d'une grande liberté dans la mise en œuvre de sa stratégie, loin du tumulte de la bourse, du rythme qu’elle impose et de ses résultats souvent... à très courts termes. Chez Artelia, au contraire, on a choisi de laisser le temps au temps. Pour le leader de l'ingénierie indépendante française, cela semble porter ses fruits.

 

Artélia en chiffres :

Chiffre d’affaires 2012 : 347,7 M€ 

Résultat net : 7,9 M€

75 implantations dans 35 pays

Effectif : 3200

69 % d’ingénieurs et de cadres

En savoir plus sur le groupe : http://www.arteliagroup.com

Commenter cet article