Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie en manque d'infrastructures, une chance pour les entreprises françaises ?

Publié le par Le blog des cadres du BTP

La Russie va-t-elle devenir une terre bénie des dieux de la constructionPoutine vient d'annoncer le lancement d'un programme ferroviaire et routier de 10 milliards d'euros. Alstom et Vinci sont sur le coup.

On parle beaucoup en ce moment des contrats obtenus par Alstom et, dans une moindre mesure, Vinci dans le cadre du futur métro de Ryad. Ajoutez-y les travaux à venir au Qatar pour la Coupe du monde de football 2022 et vous obtenez une région du globe où les entreprises du monde entier vont se précipiter dans les mois à venir.

Mais Arabes et Emiratis ne sont pas les seuls à promettre l'oasis dorée aux constructeurs. En Russie aussi se dessinent d'alléchantes perspectives. Poutine vient en effet d'annoncer le lancement d'un programme ferroviaire et routier de 10 milliards d'euros.

Les trois projets sont : la nouvelle ligne ferroviaire entre Moscou et Kazan (800 km à l'est), la reconstruction d'une route circulaire autour de Moscou et la modernisation de la voie ferrée transsibérienne.

 

Alstom et Vinci sont sur les rangs, et espèrent bien obtenir le jackpot mais les entreprises françaises restent prudentes. La Russie, c'est comme Jean-Claude Duss : on annonce beaucoup et on conclut rarement.

 

(Exemple parmi tant d'autres : le tunnel sous le Détroit de béring)

 

 

Pourtant, le besoin est là. Comme le rappelle un papier des Echos : "Loin des financements d'infrastructures systématiques chinois (avec des ratios d'investissement évalués à 6 % du PIB), la Russie n'a pas profité des pétrodollars en dix ans de boom économique pour moderniser ses réseaux (le ratio dépasse à peine 1 %)"

 

Du coup, niveau infrastructures, la Russie c'est presque le vide sibéral.

 

En se balladant sur youtube, on tombe sur des vidéos assez incroyables. En voici une :

 

 

 

On ne sait si les Français vont réussir à décrocher les marchés, mais si Vinci veut pouvoir construire une nouvelle quatre voies, Depardieu pourrait être un ambassadeur de qualité...

 

 

Commenter cet article