Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le chiffre du dimanche : 83

Publié le par Le blog des cadres du BTP

 

 

ingenieur

83, c'est, selon une enquête Ipsos/Fédération Française du Bâtiment (FFB), le pourcentage de Français qui estiment que le bâtiment est "un secteur d'avenir".

 

Par rapport aux inquiétudes fréquentes du secteur et à la situation économique morose, cela montre que le bâtiment a encore la cote, et pas seulement d'alerte, auprès des Français.

 

D'ailleurs, d'autres chiffres de cette étude illustrent la bonne image véhiculée par les professionnels : 78 % des gens interrogés estiment que le bâtiment tient "un rôle moteur dans l'économie" ( ce qui est vrai : Le BTP représente à peu près 8 % des salariés tous secteur économiques confondus. Mieux : 13 % de la TVA totale est collectée par le BTP).

 

Par ailleurs, 78 % également pense que le secteur contribue à "améliorer leur cadre et leur qualité de vie". Pour 76 %, le bâtiment contribue à "valoriser leur patrimoine". N'en jetez plus, on n'a pas vu un tel plébisicte depuis la réélection triomphale de Jacques Chirac !

 

Le secteur jouit donc d'une image d'avenir et c'est là le grand paradoxe : il y a une semaine, Didier Ridoret, le président de la FFB, rejouait les Cassandre de service et annonçait que "l'activité dans le bâtiment continuera à reculer au moins jusqu'à mi-2014".

 

"Nous allons encore perdre 3,5% d'activité et 40 000 emplois en 2013, et 2014 sera à nouveau une année compliquée. Nous espérons une remontée au deuxième semestre ou au quatrième trimestre, mais c'est un scénario optimiste".

 

C'est gai comme du Reggiani un soir de pluie, mais Ridoret est un habitué des déclarations joyeuses : en 2011, il avait déjà prévu 35 000 suppressions d'emploi pour 2012. A l'arrivée, il y en a eu 14000...

 

Du coup, on n'est pas sûr que ce catastrophisme ambiant et répété porte quelque fruit que se soit. Cela risque même d'avoir des répercussions sur le grand public. Ainsi, il ressort de l'enquête de la FFB que désormais, 21% des Français (+7% par rapport à 2011) ont une mauvaise image du secteur...

Commenter cet article