Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les grosses entreprises ne sont pas épargnées par les faillites

Publié le par Le blog des cadres du BTP

14faillite1

En temps de crise, au milieu de la tempête, on a tendance à penser qu’il vaut mieux se trouver sur le gros bateau plutôt que le frêle esquif, dans la grosse boite plutôt que la petite.

On s’imagine ainsi mieux couvert contre le gîte…

Une note de conjoncture de l'assureur-crédit Euler Hermès est venue remettre en cause tout cela.

Le document révèle en effet que si les défaillances d’entreprise ont continué de progresser depuis le début de l’année (sur un an, 61.250 sociétés ont fait faillite : +3,8%) ce sont surtout les grosses qui enregistrent une forte progression de défaillances: sur les cinq premiers mois de l'année 2013, celles dont le chiffre d'affaires dépasse 15 millions d'euros affichent une hausse de la sinistralité de 15,7%.

Plus inquiétant encore, celles de plus de 200 employés une explosion de 33%.

Bon, évidemment, si l’on regarde les 15 plus grosses défaillances d’entreprises depuis le début de l’année, on ne peut pas tout mettre sur le dos de la crise. Spanghero, par exemple, n’a eu besoin de personne pour s’auto-désarçonner. Virgin Stores s’est planté pour ne pas avoir su évoluer. Quant à Phone and Phone, ils n’ont pas vu venir Free. Ils n’ont donc pas tout compris.

En revanche pour Gad, Multitec et tous les autres, la conjoncture aura finalement eu raison d’eux. Ces chiffres sont d’autant plus inquiétants lorsqu’on pense à tous les sous-traitants qui vont être impliqués à terme et qui risquent, finalement, de se retrouver très vite dans le même bateau...


Source : Le Figaro

Photo : DR

Commenter cet article