Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les salaires, morne paie...

Publié le par Le blog des cadres du BTP

Paiement_euros.jpgBonne nouvelle : vous allez surement être augmenté cette année ! Mauvaises nouvelles : l'augmentation sera à la fois loin des niveaux pratiqués avant la crise et assez proche du niveau de l'inflation... Avec un peu de chances, vous ferez même partie des 55 % d'entreprises qui déclarent ne pas avoir réduit leur budget augmentations salariales.

Comme ce blog du Monde l'écrit si bien, "les augmentation de salaires continueront de stagner en 2012". Ce titre, en forme alambique, résulte d'une enquête effectuée auprès de 100 enteprises françaises, "dont 40 % employant plus de 10 000 employés" . Autant dire que les résultats sont quelque peu biaisés puisqu'on y touche bien plus que dans une PME lambda. Mais enfin, l'article annonce une "stagnation augmentée" à 2,8 % pour les cadres, ce qui n'est pas si mal par les temps qui courrent. Il va quand même falloir continuer à faire ses preuves et à faire montre de loyauté, pour ne pas dire plus : " Plus de 7 entreprises sur 10 ont cette année uniquement eu recours aux augmentations individuelles pour leurs cadres". Et vous, ça se passe bien avec la DRH ?

 On peut d'ailleurs relier ici une question que se posait un journaliste des Echos il y a quelques mois : "Voilà la préférence française pour le salaire qui perdure, quels qu'en soient les sacrifices humains - ces emplois que les entreprises ne créent pas. Augmenter les salaires au-delà de l'inflation, dans une période où la récession est censée nous guetter, c'est persévérer dans l'erreur économique qui consiste à délier l'évolution des rémunérations de celle de la productivité". Faudrait-il donc mieux faire le pari de l'emploi et ne pas disperser ainsi le capital ?

Tiens, d'ailleurs, en parlant d'embauche, la situation des jeunes diplômés sera également plombée cette année. Selon une étude analysée dans Les Echos, l'heure est à la stabilisation pour les salaires à l'embauche : 84 % des entreprises prévoient de s'en tenir aux mêmes niveaux qu'en 2011, toutes filières confondues". Si augmentation il y a, celle-ci sera de 2,4 % contre 3,4 % en 2011. Mais haut les coeurs camarades ingénieurs : "une majorité d'entreprises affichent des perspectives de recrutement optimistes. C'est notamment le cas pour les ingénieurs".

C'est déjà ça de pris, en attendant peut-être les hausses de salaires en Allemagne ne se répercutent en France...



 

Commenter cet article