Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand l'ambition fuit la jeunesse

Publié le par Le blog des cadres du BTP

ambition.jpgAlain Madelin, le libéral libéré, va être tout chagriné : la jeunesse française n'a plus d'ambition. C'est ce qui ressort d'une étude de l'observatoire du Cegos, qui mesure l'évolution des pratiques des entreprises en France et à l'étranger, effectuée auprès des 20-30 ans en Europe.

Selon l'observatoire, la génération Y, qui en 2015 devrait représenter 40 % des actifs en France, préfère notamment folâtrer entre potes plutôt que dépoter sec au travail. Et si les jeunes français travaillent, c'est avant tout pour gagner leur vie (93 % en France contre 83 % chez nos voisins européens). Quant aux responsabilités, c'est la Bérézina et Séville 82 réunit sous les mêmes hospices : "seuls 15% des jeunes et 21% des cadres aspirent à prendre des responsabilités managériales dans les 3 ans à venir" (source la Tribune.fr). Il faut avouer qu'en France, il est souvent difficile pour les plus jeunes d'obtenir des responsabilités et les moyens qui vont avec...

Dans le même ordre d'idée, les jeunes actifs français sont ceux qui ont le moins envie d'être entrepreneurs : ils sont seulement 20% à vouloir tenter l'expérience contre 27% des Allemands, 30% des Espagnols, 35% des Anglais et 47% des Italiens. Alain, reviens ! Et ramène Bernard tant que tu y es...

 

Alors à quoi rêve la nouvelle génération ? Elle rêve de stabilité, tout simplement. Quoi de plus étonnant finalement quand on voit que les Français signent surtout des CDD (38% contre 28% chez les voisins). Extrait de l'article de la Tribune :

"En France, cette stabilité est de plus en plus capitale. Alors qu’elle pointait seulement à la 8e position lors de la dernière enquête en 2009, elle arrive désormais à la première place, reléguant la rémunération à la deuxième. Pour Cegos, la crise n’est sans doute pas étrangère à ce bouleversement dans les priorité".

Bon, la situation n'est pas idyllique et on ne voudrait pas plomber davantage l'ambiance, mais les perspectives d'embauche pour les jeunes diplômés ne sont pas fameuses, selon les chiffres de l'APEC. Alors que les diplômés 2011 s'en sont relativement bien sortis (71% avaient trouvé un emploi en avril 2012), ceux de 2012 risquent de peiner davantage selon le directeur général de l'APEC

"La vigilance est de mise car le marché de l'emploi des cadres s'est fragilisé, et les entreprises ont l'intention de recruter moins de débutants qu'auparavant. Ainsi tout laisse à penser qu'une dégradation sensible devrait être à l'oeuvre dans les prochains mois."

"Rien n'est trop difficile pour la jeunesse" disait Socrate. Mouais... cela se voit que tout lui était servi sur un Platon.



Commenter cet article

Rossi 11/10/2012 12:33

Il n'y a pas que les jeunes qui n'ont plus d'ambition, comment pourrions nous en avoir avec une France qui part à la dérive par la faute du droit du sol qui donne plus de droits aux derniers
arrivants qu'aux indigènes, il faut nous ressaisir avant qu'il ne soit trop tard et exiger l'abolition du droit du sol, à inscrire dans la constitution en créant la 6 ème République. Peuple
réveille toi.